Editorial

 

2008, année de constructions

 

L'année écoulée a été marquée pour le Conseil supérieur de l'audiovisuel, dont l'intense travail est détaillé dans ce rapport, par sa participation, directe ou indirecte, à des transformations importantes du paysage radiophonique et télévisuel de la Communauté française. A cet égard, plus qu'une année de transition, 2008 fut une année de construction, tant pour le secteur de l'audiovisuel que pour le régulateur lui-même.

 

Tout d'abord, le CSA a été le témoin attentif de l'élaboration technique et politique d'un plan de fréquences, attendu par le secteur et élaboré par le Gouvernement afin de garantir à nouveau stabilité et sécurité à un paysage radiophonique fragilisé depuis trop longtemps. Le régulateur a ensuite joué son rôle dans ce processus en procédant à l'examen de tous les projets candidats et en assignant les fréquences et réseaux de fréquences en vertu des critères légaux et d'une analyse comparative de tous les dossiers.

 

Le Collège d'avis du CSA a également joué un rôle majeur dans la transposition en droit interne de la nouvelle directive européenne sur les services de médias audiovisuels. Pendant près de six mois, les membres du Collège d'avis et les conseillers du CSA ont défriché les enjeux, analysé diverses propositions puis élaboré un avis circonstancié sur tous les aspects importants de la politique audiovisuelle amenée à encadrer un paysage médiatique en plein redéploiement économique et technologique. Enrichi par les contributions d'experts et d'acteurs invités à se joindre à nos travaux, l'avis remis au gouvernement a contribué à donner corps au nouveau décret sur l'audiovisuel francophone.

 

Le CSA a également procédé à la construction d'une nouvelle dynamique interne, pour continuer à faire face aux défis et à saisir les opportunités engendrées par l'extension de ses missions et l'évolution du secteur audiovisuel. Le Bureau du CSA, déterminé à privilégier l'investissement dans les ressources intellectuelles et humaines, a fait passer, en une année, le cadre du personnel de l'institution de 20 à 25 personnes. Dans le même élan, il a lancé plusieurs initiatives destinées à resserrer ses liens avec le monde universitaire et tenter de contribuer à la richesse de la vie académique en Communauté française de Belgique. Ici aussi, 2008 fut une année de chantier et de mise en place, nourrie de discussions avec des chercheurs et des enseignants, d'une série de projets visant à contribuer au rayonnement et à la connaissance de la régulation. L'année qui s'ouvre verra ainsi l'attribution du premier Prix du CSA du meilleur mémoire universitaire, l'accueil en nos murs de premiers chercheurs en résidence et l'ouverture au public de nos ressources documentaires, qu'elles soient écrites ou audiovisuelles, au sein d'un centre de documentation. Le Bureau a enfin décidé de modifier la structure des services et notamment d'y créer une direction des études et recherches, pour stimuler, organiser et encadrer la réflexion prospective au sein du CSA et du secteur.

 

Le CSA a enfin posé les jalons de nouvelles collaborations avec d'autres institutions qui œuvrent au service de l'intérêt général. Le CSA a intensifié ses relations avec ses homologues belges et étrangers, avec le Service Général de l'audiovisuel et des multimédias de la Communauté française, avec le Centre pour l'égalité des chances et avec la Commission des jeux de hasard. Il a également participé aux travaux de mise en œuvre du Conseil de déontologie journalistique, dont il souhaite la création la plus rapide possible.

 

Si 2008 s'est ainsi révélée être une année déterminante au cours de laquelle le CSA a pu concrétiser de nombreux dossiers et poser autant de jalons, 2009 pourra être l'année du renforcement et du partage de cette ambition de contribuer avec force à un développement harmonieux et pluraliste du secteur.

 

Marc Janssen, président

Pierre Houtmans,
Jean-Claude Guyot,
Pierre-François Docquir, vice-présidents



Dernière mise à jour le 08 avril 2011

CSA 2008 - Accueil - Mentions légales